Tél. (450) 756-9872

Expertise

Riego est une entreprise fondée par un diplômé en génie agroenvironnemental de l’Université Laval. Cette entreprise se situe dans la région de Joliette, ancienne région pionnière en production de tabac, où l’irrigation est une pratique courante depuis des décennies. L’équipe de Riego a su s’entourer d’intervenants permettant la réalisation de tous vos projets. Que ce soit au niveau électrique, hydraulique ou agronomique, nous trouverons la solution!

Services offerts

Conception de systèmes d’irrigation de la station de pompage au contrôle d’humidité du sol en fonction des besoins;

Réparation de toutes marques de pivots et de linéaires électriques;

Entretien : mise en route et hivernage de systèmes d’irrigation

Irrigation basse pression

L’irrigation basse pression se distingue de l’irrigation traditionnelle par canon en limitant au minimum la pression nécessaire. Pour ce faire, on réduit la portée des arroseurs et on augmente leur nombre. Exemple ci-bas : couverture de 62 m de largeur

  • Des arroseurs près du sol réduisent les pertes par dérive et évaporation
  • Un espacement régulier des buses permet d’accroître l’uniformité d’arrosage.
  • Une faible pression réduit la puissance de pompage, ce qui se traduit par une économie de carburant ou d’électricité

Concept de base

L’irrigation doit se faire en fonction des besoins de la plante et du sol. Il est préférable d’augmenter la fréquence, mais de diminuer la quantité lors de chaque irrigation. Sachant qu’un apport d’eau trop fréquent limitera le développement racinaire et le volume de sol exploré par la plante, il faudra donc ajuster les fréquences en fonction du type, du sol et le stade de développement de la culture. La plante est un organisme vivant, tout comme l’humain. Plutôt que de recevoir une grande quantité d’eau en une seule fois, la plante préfère recevoir une petite quantité d’eau tous les jours, surtout lors des moments critiques de son développement. Ainsi, l’utilisation d’un pivot ou d’une rampe automotrice permet d’adapter l’arrosage au besoin réel de la plante.

Le sol se comporte comme une éponge :

  • À la saturation : le sol ne peut plus absorber d’eau, donc l’eau s’écoule par les drains comme une éponge sortie d’un seau.
  • À la capacité au champ : il n’y a plus d’écoulement naturel vers les drains, par contre l’eau est facilement assimilable aux racines.
  • Au point de flétrissement : il y a encore de l’eau dans le sol, mais elle n’est pas disponible à la plante. Tout comme lorsque nous pressons fortement une éponge.
  • Afin de bien connaître la réserve en eau du sol et la force nécessaire pour la prélever, l’utilisation d’un tensiomètre est recommandée.